le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.com

le-pelleteur-de-nuages

Un inquiétant remue-ménage

   Quand le groupe, toujours flanqué de son armée d’insectes, était revenu à la caverne, il avait été convenu qu'il fallait accumuler d'autres blocs rocheux pour en sécuriser le fond. Tandis qu'il fut fait de même au niveau de l'entrée pour la réduire. Et puis on posta des Pillywiggins en sentinelle. Pour être averti de tout changement anormal qui pourrait arriver par le dehors.

 

– Cette Chose nous dépasse en puissance, dit enfin Èrmandine. Mais si nous ne faisons rien, il se peut que quand elle se sera aperçue de son erreur, elle risque peut-être de vouloir s'attaquer cette fois directement à l'Arbre de Vie dont nous sommes issus. Et alors nous pourrions craindre autant pour lui que pour notre avenir, malgré qu'il soit bien protégé dans le ventre de la Lune Yägastre...

 

… Sans compter qu'avant cela, elle pourrait étendre son territoire jusqu'à s'approprier tout le continent des dieux! Et même aller au-delà… Avait renchéri sans le dire Charles-Henry, mais en le pensant si fort, que Néphysthéo et les deux déesses de lumière le perçurent comme un cri de détresse, tandis qu'au même moment, un inquiétant remue-ménage qui pouvait se penser approbateur se fit entendre de derrière les blocs de pierre, tout au fond de la caverne…

 

– Dès demain nous dégagerons l'entrée de ce boyau dit brièvement Morganie.

– Ma tante: tu ne dis pas cela sérieusement?

– Je suis d'accord avec Morganie, lâcha tout de même Néphysthéo devenu pensif.

– Si nous devons combattre, je pense aussi que c'est par là qu'il nous faudra commencer, acquiesçait à son tour Subtiary.

– Et comment comptez-vous faire, sans être munis d’aucune arme, pour mettre à mal un être-serpent aux têtes multiples, demanda très inquiet Charles-Henry.

– En nous faisant serpentaires, le renseignait aussitôt le doyen des Pillywiggins.

– C'est en effet un moyen à votre portée, mais il est tout de même très risqué...

– En modifiant notre taille, et en attaquant en nombre, nous pourrions peut-être réussir à rendre ce boyau libre...

– Certes, cela pourrait se réaliser, admit Morganie qui se remémorait comment autrefois L'HOMBRE, se multipliant en de nombreux petits rapaces, l'avait si bien mise en échec! Et même que cela lui aurait certainement couté la vie si Junyather n'était intervenu lui-même pour le contrer, en défendant du même coup Habygâ...

– Certes, admit pour redite l'Ange-dieu Néphysthéo qui avait capté sa pensée. Pourtant, je crains que de si petits becs ne viennent vraiment à bout, même d'un seul élément de ce monstre. Mais en revanche, je pense qu'il serait bon d'armer efficacement ce petit-monde. Pour se faire, il faudrait réaliser une coulée alchimique. Et donc non seulement trouver des pierres sacrées. Mais aussi construire un sanctuaire. Afin d'officier comme il se doit… Hélas, cela nous couterait beaucoup de ce temps d’action qui, je crois, joue aussi contre nous...

– Je sais où trouver tout cela, dit alors Charles-Henry, arborant un sourire si large qu'il fendait presque son visage d'une oreille à l'autre.

– Décidément cher ami! Tu mérites bien d'être nommé gouverneur du continent des dieux lui répondit aussi jovialement Néphysthéo.

– Vous savez bien que d'une certaine manière, je le suis déjà, et que cet honneur je le dois à Gabryel... Et puis, qu'il soit dit ici entre nous, je n'ai nullement besoin d'un titre pour vivre heureux...

 



19/06/2017
12 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres