le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.com

le-pelleteur-de-nuages

Symphonie en Cabbale

Quiconque chassera le naturel ouvrira des voies de superstitions
À la manière de l’optique qui nous renvoie l’aberration.
Tableau d’artiste, peint dans l’esprit d’entités peu banales,
Qui s'y dissolvent dans le bain de leur phylogénie animale…
L’être cabalistique n’ayant d’humain que visage et mains,
Fait mystification d’un autre qui peut nous paraître incertain.
Zombie né d’un sorcier, il vouera sa mort à la vie qu’il confond:
Se jouant de l’âme d’un violon qui pleure sous l’archet du démon.

Sa musique est le cri démontré d'un mystère qui exulte vainqueur.
Poésie orchestrée d’adagio qui se ressource en plein cœur.
Presque peinture fresque-partition, mouillée d’huile fantastique.
Symphonie d’une philosophie picturale, qui rend ésotérique,
La voie de soi-même, que l’on cherche en soi comme en rêve…
Alors que l’on fait choix plus loin d’aller encore et sans trêve,
Pour vivre l’inspiration jusqu’à toucher toutes les muses du doigt!
Et vide à s’être dépassé... s’asseoir enfin... au centre de sa joie.

 

RHD



09/06/2018
12 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres