le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.com

le-pelleteur-de-nuages

Au coeur de l'arène

     Campé tel un gladiateur superbe qui serait capable de combattre plusieurs lions à mains nues: l'Ange dieu Néphysthéo se trouvait à présent loin de la sphère de Gabryel. Habygâ, qui était restée à bord avec la Fée Gardienne, entreprit aussitôt de la déplacer, afin de la mieux protéger par le barrage complice de multiples branchages qui se plurent à s'ouvrir pour la laisser les pénétrer et mieux après s'entremêler inextricablement. Les trois grands Arbres Faye, par leur position triangulée, obéissaient à une géométrie suffisamment serrée pour permettre qu'à l'orée de la forêt du pays des âmes en transit, les deux occupantes de la sphère s'en trouvent triplement sécurisées. 

 

     Devant Néphysthéo, on pouvait voir que la barrière de lumière ayant servi à leurrer Athaânas avait repris l'aspect habituel d'un vaste cylindre crépitant qui lâchait çà et là quelques molécules étincelles. Et si l'on ne savait en rien de quoi serait encore capable l'Ange Gris sensé se trouver à l'intérieur, c'est que jusqu'ici ce dernier n'avait fait qu'esquiver les attaques. Pourtant, comme tous les Archanges munis d'une grande puissance, Athaânas devait bien posséder au moins une arme secrète… C'est ce que songeait ouvertement l'Ange dieu de lumière qui, pour une raison précise, se doutait qu'il serait entendu...

Tu as raison fit une voix venant du cylindre! Et tout Ange-dieu que tu es, il se trouve que tu n'aurais pas dû quitter la protection de ta sphère, car je vais te détruire!

Dis-toi bien que cela est réciproque, vil bâtard!

De qui veux-tu parler, lui répondit l'Ange Gris?

Pas plus que quelque chose de L'HOMBRE avait pu subsister par le truchement d'un autre corps pour asile, il ne s'ignorait davantage que Néphysthéo eut autrefois pour père adoptif cet être dictateur démoniaque, et qu'il était alors comme Athaânas, censé le servir par-delà la mort... et réciproquement... à moins que...

Pauvre sot d’emplumé! À l'inverse de toi, ce ne sont pas les injures qui me feront perdre patience! Dis-toi bien que j'ai pour arme complice la force d'amour! Alors qu'en revanche, ta parole fielleuse ne fait guère prononciation que de propos hideux qui n'ont pas, et n'auront jamais long cours ici, sur cette planète, qui appartient et n'appartiendra jamais qu'aux seuls dieux de lumière et de bonté!

Néphysthéo s'attendait à une réponse acerbe de l'Ange Gris. Ça lui eut été utile afin qu'il puisse mettre en place comme prévu son plan de harangue acrimonieuse. Mais au lieu de cela, ce fut le silence qui s'installa: un silence à la froideur implacable, et qui préludait probablement une nouvelle traitrise...

Mon chéri fit la voix d'Habygâ s'intercalant dans le subconscient de l'ange-dieu de lumière, il se trouve que j'ai réussi à pénétrer mentalement son âme, et que j'y ai découvert l'essence d'une chimère: la Gorgone!

Ton épouse te dit vrai ricana Athaânas!

Et puis ce fut de nouveau le silence. Pareil au vide impressionnant d'un gouffre sans nom. Sans fond ni mesure. À peine troublé du crépitement de quelques étincelles… Enté théorie spécieuse d'un désert foncièrement mauvais et probablement inhabitable, sinon que par une lie vicieuse grouillante de scorpions: il pouvait sembler que l'espace-temps-de-vie concédé par le grand Ange Gris allait devoir se figer éternellement dans une sensation d'isolement total, installant de l'inquiétude jusqu’à pouvoir modifier les battements cardiaques de Néphysthéo... Lorsque soudain fut émis un son si aigu que seule l'ouïe exercée d'un ange-dieu pouvait le percevoir. Et puis cela descendit de demi-ton en demi-ton, pour se faire de plus en plus grave et tout aussi puissant.

Bon sang, pensa l'Ange dieu de lumière: qu'est-ce qu'il me fait? Et puis, il me semble bien que l'énergie du cylindre décroit d'autant que la tonale devient grave...

Surtout, quand il apparaitra: ne le regarde pas directement! Prévint encore dans son esprit la voix d'Habygâ bonne conseillère !

Néphysthéo savait pourquoi, mais aucune précision d’action ne lui étant parvenue avec l'avertissement judicieux. Alors, par prudence, il procéda à la dématérialisation totale de son corps. Comme le lui avait enseigné un certain Ange déchu vivant sous la Terre. Ne conservant d’utile que l'énergie de la Lumière des Justes, dont l'éblouissement quand il reçoit sa puissance du Très-Haut peut aussi produire la particularité qui permet à certains êtres de masquer, d’éparpiller, ou encore de concentrer aussi: les particules de matière qui les constituent. Ainsi quelle que soit la chimère qui apparaîtrait une fois que l'activité énergétique du cylindre aurait suffisamment décru pour qu’elle se libère, Néphysthéo serait autant préparé que décidé à entrer immédiatement dans le corps de son ennemi, ne laissant aucune possibilité à l'Ange Gris quelque peu bloqué par son choix de s’en prendre à la force magnétique du cylindre qu’il devait commander. L'action mentale réclamant une puissance phénoménale elle tendait à affaiblir d'autant celle physiquement guerrière.

*

 

Là-bas dans les branchages, à l'intérieur de la sphère, l'émoi était à son comble. Le peu qu'Habygâ avait pu percevoir, mentalement elle aussi, de ce qui se tramait à l'intérieur du cylindre d'énergie, n'avait rien de rassurant. Et du reste, elle venait de proposer à la Fée Estarie de commander aux trois Arbres Faye de libérer la sphère, afin qu'elle puisse se rapprocher de son mari qu'elle était seule à détecter, lorsqu'une voix puissante, bien que se voulant rassurante l'en dissuada:

Si tu fais cela Habygâ: non seulement tu modifieras ton Karma, mais en plus, tu prendras le risque d'ouvrir une brèche temporelle dans l'avenir de ce côté-ci de l'univers. Et alors, ne manqueraient certainement pas de s'y engouffrer le hasard et les aléas. Ton couple a certes pour mission de débarrasser Yäga de cette entité ennemie. Mais la réalisation de ton destin est aussi liée à l'évolution du genre humain. Alors, accepte ce qui se fait ici pour que grandisse la force et la gloire de ton mari... Je te le dis: ne te laisse pas dominer par le sentiment bien naturel que te dicte ton instinct de compagne, mais agis plutôt selon ta conscience de Grande déesse dévolue à me servir... Déesse Habygâ: réfléchis bien, et surtout, garde-toi maintenant d'agir dans l'empressement. Car tu possèdes l'arme qu'il te faut pour aider utilement Néphysthéo à vaincre Athaânas, et ce, autrement qu'en te mettant toi-même en danger...

Qui... êtes-vous, demanda Habygâ?

Je suis celui que ton fils servira...

De quel fils parlez-vous? Car, à ce que j’en sais, je ne suis pas encore fécondée...

La précision qu'attendait la déesse de lumière n'arriva pas, ou alors, c'est qu'elle fut couverte par le grand crépitement que fit le bouclier-barrière en s'effondrant d'un coup sur lui-même, laissant apparaître une chimère de plus de quatre mètres de haut, et dont le corps, noir et luisant autant que celui d'une vouivre gluante, apparaissait muni d'une longue queue fourchue couverte d'écailles. À présent, Athaânas ne ressemblait plus à une créature de nature semi-humaine. Il était devenu une véritable monstruosité noire, et dont le cou démesuré supportait deux têtes dont une ressemblait à un nœud de serpents prêts à bondir.

Attention! Cria instinctivement Habygâ.

De toute façon, l'avertissement qui arriva trop tard, serait probablement perçu comme caduc. De fait, Néphysthéo avait fait ce qu'il jugeait bon. Choisir le meilleur abri qui soit disponible devant lui. Alors il était entré carrément à l'intérieur de ce qu'était devenu l'Ange mutant: un prédateur gavé de l'énergie qu'il venait de prélever du bouclier-barrière, et qu'il s'était employé à ajouter à celle déjà obtenue durant son séjour dans l'essence et la nature d'un Arbre-leurre néanmoins relié par le sol à celui de la Connaissance...

 

 



07/09/2017
14 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres