le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.com

le-pelleteur-de-nuages

Au petit matin...

   Peu après qu'il fut revenu à Edéna, le couple dieu avait souhaité rencontrer à nouveau la Fée gouverneur du pays d'Éden. Ils désiraient l'entretenir en premier de ce qu'ils envisageaient de faire. Leur but étant d'intervenir efficacement au sujet des âmes qui disparaissaient avant d'arriver au pays, La déesse confia à sa "jeune" aïeule, l'idée qu'elle s'était construite à partir de son enseignement et de celui conjugué par Néphysthéo:

 

– Chère Èrmandine, nous subodorons, à peu de choses près, de quoi pourrait être constitué le noyau intelligent de cette entité pirate que tu redoutes. Nous avons de bonnes raisons de croire par ce raisonnement, qu'elle en cacherait certainement une autre dont la véritable activité est encore à venir. Nous pensons à quelque entité qui serait venue du royaume des Ténèbres. Il se peut même que cela se soit muni de quelques particules intelligentes supplémentaires… Lesquelles auraient pu subsister de L'HOMBRE malgré sa destruction que nous pensions totale. Nous ignorons encore si "l’entier" qui s’obtiendrait de cela serait ou non détenteur de beaucoup d’énergie noire impalpable et invisible, ou peut-être  d'autres supplémentaires obtenues de divers larcins. Il se peut d'être fait de possibles combinaisons gazeuses, sinon liquides… autant de vivacités envisageables qui seraient venues de l'espace pourraient s'avérer difficiles à contrôler... Nous pensons aussi que très probablement, cela se serait installé quelque part: entre la trajectoire orbitale de la lune d'ici et l'atmosphère de Yäga… À moins que plus en dessous? Le fait est que pour le moment, cela se révèle invisible à l'œil. Du moins, tel qu'il est humainement constitué de ce côté-ci de la Voie lactée. Et donc inobservable pour tout regard qui est direct. Étrangement, cela semble échapper aussi au système visuel des anges-dieux de lumière. Fonction qui est pourtant à la fois virtuelle, naturelle, et surnaturelle. En revanche, nous devons préciser que probablement, mais pour un temps que nous devrons abstraire afin de le dépasser, cela qui nous semble indétectable par les moyens ordinaires de notre perception extrasensorielle, finira bien par commettre une erreur, voire se montrer si nous la forçons. Si personne de nous, sinon que l’Éternel, ne l'a encore jamais vue, alors, c'est peut-être que, tant que nous ne saurons pas de quoi sont fait l'énergie et la matière basiques qui l'animent à partir de son noyau caché, nous devrons nous inquiéter aussi de découvrir le niveau de son intelligence. Attendu que probablement, elle serait à la fois distincte, mais rapportable là où il faut et au moment opportun: nous devons la craindre dans ce qui la rend capable d'action organisée... 

– j'ai peut-être une idée à vous soumettre, dit soudain Néphysthéo qui, il faut bien l’avouer, leur paraissait fondamentalement absent – presque hors du coup – car manifestement très occupé à réfléchir intensément… Si cette entité… reprit-il après une nouvelle inspiration, ou ce qui l'habite de temps à autre est capable de détourner des âmes à son profit: elle devrait bientôt finir par se révéler si elle en obtient plus de puissance. À mon avis, ce pourrait être quelque chimère rendue évolutive par une énergie négative…  

– Tu veux dire qu'elle pourrait être habitée par quelque chose qui ne peut être directement modifié que par le Très-Haut des Ténèbres, et donc vaguement assimilable à l'image de Belzéé... Un autre Archange déchu! S'exclama Habygâ! (Elle se montrait surprise d'entendre son mari émettre une idée, que dans l'immédiat, elle jugeait du reste assez farfelue. Surtout venant de lui qui est généralement plus scientifique qu'elle…) Mais dans ce cas, se ravisait-t-elle aussitôt, car le sachant mieux renseigné à ce sujet: nous devrions au moins la percevoir par sa vibration naturelle! Or il me semble que présentement c'est loin d'être le cas! Du moins tel que l'énigme se présente à nous...

– Certes, je comprends ton étonnement intercédait Èrmandine, mais il me semble bien que ton mari ait aussi parlé de quelque objet vivant, provenant, ou se composant pour partie de combinaisons cosmiques. Ce qu'il nous faudra pour le moins vérifier avant de l'attaquer. Ce pourrait être effectivement dépendant ou en rapport avec quelque chose de suffisamment intelligent et qui, à l'instar d'un Belzéé, mais sans être vraiment lui, saurait absorber ou annihiler carrément vos ondes mentales lorsqu'elles s'approcheraient trop à son goût de l'objet qu'il ou elle protège tout en l'utilisant...

– Empêcher cela qui nous renseignerait comme l'écho d'un radar, me parait témoigner d'une bonne tactique...

– À quoi pensez-vous Èrmandine!

– Je pense, mon cher Ange dieu, que "Ça", puisque inexplicable pour le moment par ce que nous connaissons des énigmes aléatoires de l'espace, pourrait ressembler à un être-objet classificatoire au sein du paranormal. Que ce serait capable de se nourrir de matière et, ou, de lumière, et que sais-je encore… d'autres choses probablement… qui lui sont utiles pour obtenir ou compléter l'essentiel de son énergie motrice...

– Bon sang ! Mais c'est qu'elle à raison, s'exclama soudain Néphysthéo! Et c'est d'ailleurs, dans ce sens, que cheminait ma pensée analytique sans que je m'en rende compte plus sciemment!... J’avoue de surcroit que ma recherche, par trop imprécise, s'engluait doucement à trouver de vagues bribes de réponses ayant rapport ou logique assimilables aux confins de l'univers, probablement explicites, mais imprévisibles. Pourtant je crois, mais en imaginant que l'objet ressemblerait en grande partie à quelque chose de voyageant ou l’ayant fait, qu'elle serait constituée de matière si banale, qu’elle passerait inaperçue parmi d’autres qui lui sont similaires. Je pense aussi que cela pourrait être semi-vivant. De fait un tel être-objet, pourrait bien avoir été enfanté d'un aléa qui aurait eu lieu dans l’abstrait de l'anti monde. Il aurait donc très bien pu échapper à toute vigilance, y compris celle du Suprême des ténèbres... En faisant la part belle de cet autre raisonnement, il me semble que l'on aboutit aussi à ce que nous en dit en effet Èrmandine…

– Bigre, comme tu y vas mon chéri. Franchement mon mari: s'il s'agissait bien de ce que tu penses, il faut savoir que nous n'en viendrons jamais à bout à nous deux! Puisqu’ayant alors affaire à des pouvoirs différents des nôtres. Et peut-être même qu'il ou elle, ou encore « eux » pourraient nous absorber aussi, comme c'est probablement le cas avec les âmes interceptées! L'on peut donc présumer que la "chose" a prévu de les séquestrer pour s'en nourrir ou se créer une autre personnalité.

– Tu as raison ma mie, et je te propose à nouveau d'appeler ici Morganie. Elle saura non seulement nous conseiller, mais aussi nous appuyer. Sa grande faculté de mouvement physique, lorsqu’elle sera ajoutée à sa grande connaissance du côté sombre des ombres, nous fera disposer d’autant d’armes certainement redoutables, en même temps qu'un grand secours tactique.

– Je suis d'accord avec vous mes enfants. Alors, je vous propose de l'attendre ici, car je compte bien me joindre à vous pour mener cette action à venir.

– Fort bien chère Dame Èrmandine, confirma l'Ange-dieu de lumière: j’accepte. À la condition toutefois, de nous faire la promesse de ne pas vous exposer directement, mais de participer plus précisément en tant que gouverneur. Car finalement, peut-être aurons-nous besoin à la fois d'aide passive et active. Un recrutement par bénévolat pourrait aussi s'envisager parmi les gens d'ici. J’ai aussi en tête, quelques idées d'action dont certaines, pour être réalisables, nécessiteront de faire usage de la Grande Convergence de Lumière.

– Tu veux peut-être parler de l'acte sacré d'Athséria, s'enquiert aussitôt Habygâ.

– C’est exactement cela ma chérie, mais avec un petit aménagement...

 

En fait, Èrmandine était si hautement ravie par la pensée qu'elle allait bientôt revoir sa sœur, que cela se voyait dans son regard devenu plus pétillant et passionné qu'à l'habitude. Pensez donc! Après tant de siècles passés sans pouvoir communiquer, ni même la voir autrement qu'à travers ses souvenirs d'enfance: cela lui avait paru durer l'éternité! D'autant que les instants sibyllins mais trop fugaces de sa prime jeunesse, avaient été suivis d'une trop courte adolescence, et d'un début de vie d’adulte libre, qui avait été trop vite arrêtée sur la terre… Alors même que toutes deux commençaient très tôt leur activité de grande prêtresse... De fait, la Dame-Fée-gouverneur les ayant invités comme familiers en son palais d'Edéna, personne n'avait souhaité prolonger la soirée une fois qu'il fut terminé de dîner. Elle avait conduit elle-même l'Ange dieu et la déesse jusqu'à leur chambre. Puis elle s'était retirée dans la sienne. Pourtant Èrmandine ne s'endormit pas tout de suite. Elle songea longtemps à sa sœur jumelle. Cela eut pour résultat qu'elle n'avait trouvé de sommeil qui se révéla vraiment réparateur physiologiquement et psychologiquement, qu'au petit matin.

 



26/05/2017
11 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres