le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.com

le-pelleteur-de-nuages

Concertation.

     Suite à la proposition de Gabryel, il avait été décidé que l'après-midi serait employée à se rendre auprès de Charles-Henry. De fait, après l'émoi des retrouvailles entre l'ex-majordome et l'ex-ami employeur, il s'était trouvé qu’avec le premier endossant le rôle de candide bien informé, les conversations au sujet de la mission allaient déjà bon train:

 

– Imaginons encore, qu'un être de cette taille, quelque peu doué d'intelligence, soit détenteur d'un certain matériel génétique en attente d'un autre pour le recevoir, et que cet autre porteur présumé soit l'Ange gris...

– Mon cher Charles-Henry, je suis assez d'accord pour suivre votre cheminement, admit Gabryel en hochant la tête. Et en imaginant que d'une certaine manière l'ange gris s'accouple à La Chose… Ce serait alors le commencement d'une fécondation mutuelle pré embryonnaire... Et les prémices d'une nouvelle créature impalpable, dont la taille avoisinerait peu à peu celle d'une étoile froide… alors s'il lui prenait d'avaler toutes les comètes de glaces de la ceinture d'astéroïdes pour calmer un appétit gargantuesque... Et qui sait, il pourrait se gorger aussi d’énergie moire, et finir par devenir quelque chose de plus vaste encore que... ou produire l’équivalence de… non… je n'ose y penser!

– À ce propos, ne songez-vous pas que si les particules de matière ionisée qui ont quitté le sol de la clairière ont été récupérées par cet animal, ou plutôt cette... hum...

– Cher ami, nous avons décidé de la nommer : "La Chose" précisa Néphysthéo.

– Et c'est entendu, continuait Charles-Henry… Donc, imaginons cette fois que l'Ange gris, qui probablement était responsable de la mutation carnivore de l'arbre, jugeant, suite à votre attaque, que l'animal était suffisamment repu pour commencer sinon de croitre, au moins à forcir, n'ai quitté l'Arbre-leurre que dans le but calculé d'avance, non pas d'engrosser, mais de s'intégrer cette fois à La Chose pour devenir à sa place comme par elle, cette créature puissante que vous imaginez possible mon cher Gabryel...

– Diantre, laissa soudain échapper Néphysthéo désappointé de n'y avoir pensé lui-même, alors qu'il admettait la veille, que l'Ange Gris savait s'intégrer à tout ce qui est cellulaire... Oui, c'était pourtant évident: qui sait faire grand peut faire "petit"! C'est-à-dire pénétrer non pas un ensemble, mais tout simplement une seule cellule; à la condition, ce qui est semble-t-il le cas, que cette cellule soit assez grande pour l'avaler et l'installer là où il faut afin d'accéder immédiatement par lui à l'intelligence vivante, et donc à la faculté de cognition...

– Si tel est bien le cas, alors La Chose deviendra un être mutant redoutable! S'exclama Habygâ.

– La Chose… Ou bien l'Ange Gris... Comme à chaque fois que deux conspirateurs s'unissent pour devenir plus fort que le roi: il survient forcément qu’un des deux, au dernier moment, dupera son comparse pour n'avoir rien à partager du trône! C'est en pensant à cela que je vous ai dit que vous avez commis une erreur tactique, soulignait carrément Gabryel. En voulant libérer le Grand Faye, et le faisant avant de penser à réduire à néant, ce qui probablement déjà, avait servi de transporteur vivant pour emmener si loin l'Ange gris, vous n’avez pas réfléchi que le mieux à faire en premier était de lui couper la retraite. Vous aviez pourtant mon cher gendre, obtenu cela avec brio en utilisant le bon stratagème contre les démons de Belzéé. Quoique le provisoire de votre victoire aujourd'hui comme hier, se confirme à nos dépens. Puisqu'il vous a prouvé comme l'autre: que rien ni personne ne pouvait l'empêcher d'entrer et de sortir d'un lieu ou d'un être s'il en avait décidé ainsi... Reste que pour le moment il nous suffit de couler le vaisseau idiot d'un amiral… Alors que dans le cas de Belzéé il eut fallu détruire la terre.

 

Gabryel marqua une pause, afin que chacun médite sur ce qu'il avait dit, et puis de continuer:

 

– Vous tous qui étiez à participer ce jour-là, rappelez-vous notre combat contre L'HOMBRE! Et puis vous apprendrez peut-être, que si Belzéé avait détruit la sphère dès le début de l'attaque de Castel Anatha comme il le pouvait alors, le dieu prédateur aurait eu beau jeu pour le reste! Sachant dans ce cas mon épouse Athénéïse prisonnière de son acolyte, il aurait pu alors l'utiliser comme otage pour nous faire plier! Ainsi mes amis, n'oubliez jamais que lorsque votre ennemi venu de la mer occupe votre terrain, il faut d'abord lui couper la retraite en détruisant sa flotte. C'est de cette façon que vous le  diminuerez dans sa puissance. En privant un amiral de son unique porte-avions: vous ruinez son soutien aérien. Et une fois son armada dépourvue d'une telle protection qui est indispensable, il ne vous reste plus qu'à  l'anéantir avant que ses marins ne débarquent jusque sur vos terres.

– Je pense Monsieur que Junyather votre père, connait avec vous suffisamment ce qu'il faut de l'avenir, et que c'est peut-être pour cette raison qu'il vous a demandé de rejoindre votre fille, ainsi que son mari, et la déesse guerrière Morganie. Et s'il vous envoya ici, c'est probablement parce qu'il sait d'avance que vous êtes, ou que vous allez devenir, un élément indispensable à la réussite de cette mission difficile qui par notre "Suprême dans La Lumière des Justes" fut dévolue à vos enfants, alors qu’ils étaient venus passer en paix leur « lune de miel » sur un continent qui est prévu pour le repos des dieux...

– Charles-Henry, vous avez sans doute raison de souligner ce point que vous dites en premier lui reconnut Gabryel. Il est même presque certain que vous dites vrai aussi en ce qui concerne une très prévisible mutation de La Chose. Alors mes enfants, les vacances sont finies! Nous devons nous reprendre! Car même sur la terre nous sommes en train de faillir. Et si c’est le Dieu des ténèbres qui a permis tout cela, il va falloir l'empêcher de poursuivre son dessein. Et même dans le cas improbable où une chimère se serait invitée à nous narguer en faisant usage de la part du hasard que nous ne saurions contrôler, nous allons devoir réfléchir en ce sens, à savoir: l'étudier jusqu'à trouver quelle pourrait être la meilleure stratégie, et comment il va nous falloir la mettre en œuvre...

 



26/07/2017
10 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres