le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.com

le-pelleteur-de-nuages

Dangereusement tentatrice?

   La déesse Morganie était arrivée dans le courant de l'après-midi. Sa sœur lui avait fait visiter le continent d'éden, cependant que Néphysthéo et Habygâ s’en étaient allés retrouver Charles-Henry. Ils souhaitaient le rencontrer dans le but de le consulter plus précisément à propos de l'entité maléfique. Et puis, comme ils étaient revenus assez tard, ce n'est que le lendemain qu'ils avaient pu longuement parler tous les quatre de la mission qui leur avait été confiée par le Très-Haut.

 

– Nous avons du nouveau, avait commencé l'Ange-dieu de lumière... Suite à la conversation que nous avons pu établir avec Charles-Henry, nous pouvons en déduire assez bien quel pourrait-être l'endroit où peut se trouver l'entité voleuse d'âmes.

– Hé bien…

– Vous savez comme moi, que si l'Arbre de la science et de la connaissance est un géant de spiritualité, le fait est qu'il fut autrefois planté en premier sur la Terre. Or il se trouve pourtant à être à présent bien gardé de toute convoitise dans un endroit secret. Et si son pendant – L'arbre de Vie –  est maintenant caché à l'intérieur de la lune de Yäga, c'est que le Suprême sait par expérience que ses créatures humaines ne sont pas toutes fiables. Mais peut-être n’avez-vous jamais imaginé qu’il puisse exister d’autres arbres similaires à ces deux-là, bien visibles, et qui serviraient de leurres?… En tout cas, je vous annonce qu’il nous appartient de découvrir à présent où se trouve l’un d’entre eux qui, comme les autres, pourrait bien à l'instar du premier "cacher" cependant le vrai... Nous allons donc chercher parmi ceux qui se trouvent sur le continent des dieux. Habygâ et moi songeons évidemment qu’une entité malsaine, pourrait fort bien s'être elle-même fourvoyée en pensant avoir investi le véritable Arbre de la Connaissance et de la Science, puisque personne, sinon que notre Suprême-Créateur, ne sait plus lequel c'est!... Ceci n’est qu’intuition, mais si nous devons nous attendre à trouver quelque chose de maléfique quelque part dans ce système, sachant et précisant, que si l'un des Arbres Sacrés donnera de l'intelligence plus que l'autre des fruits dont peut s'obtenir tout ce qui est utile et nourricier en abondance, non seulement en confort, pour la satisfaction louable, et en plaisir oisif, c’est que cela se produit donc, puisque redistribué équitablement parmi les habitants des deux continents. Il en est aussi qu'en dehors de cette manne intarissable de bienfaits il peut se faire qu'en obtenant la nourriture et le  savoir... je parle toujours en songeant à l'intrus qu’il nous faut découvrir... qu'il finisse par s'intéresser aussi à d'autres fruits… et là je veux parler de l'Arbre qui est hautement préservé. Et plus précisément celui de la vie… lequel est le digne porteur des embryons éternels dont les plus simples sont destinés à récompenser des humains ayant terminé de bonne façon leur cycle des dix karmas... Il faut reconnaitre d'autre part que certains des fruits du premier, qui sont autrement particuliers, produisent encore aujourd'hui l’ambroisie qui procure l'éternité de vie utile au développement de ces embryons. Cela rappelé, il convient d'admettre que non loin d'ici, il se peut que soi voulu un autre de ces arbres "intelligents", et que celui-là pourrait se considérer être leur intermédiaire en tant que représentant de l'évolution de la connaissance... Et donc bon pourvoyeur de science lui aussi. Imaginons maintenant que pensant s’attaquer au porteur de la science, notre voleur maraudeur de l’espace s'en fourvoie, alors qu'il s'agit en fait de celui de son évolution, sachant en cela pertinemment nous-même que ladite évolution scientifique peut être bonne ou néfaste selon comme on l'utilise… Tant que ces fruits restent des leurres qui se portent uniquement sur le continent, en bon équilibre de juste et bonne proportion du bien et du mal quand ils sont à point, ils resteront donc disponibles pour qui l'est aussi bien qu'eux en sagesse. Mais qu’en dire si la bête s’en empare après avoir modifié l'arbre?

– Ce que nous avons appris de Charles-Henry nous permet de penser que ce qui est convoitable pourrait bien être déjà infecté murmura Habygâ qui s'était faite pensive à la suite de la longue tirade…

– Hum, vous voulez dire, (questionna Morganie pour apporter l'opportunité d'un raccourci de ce qui finalement se répétait, et qui donc, n'était un secret pour personne)... Ou insinueriez-vous que Charles-Henry sait où se trouve cet arbre Faye, modifiable au possible, et qui pourrait s'utiliser pour contrarier le bien dans l'évolution au point de la rendre dangereusement tentatrice?

– Je ne le pense pas, la reprit sa sœur jumelle, car si tel était le cas, je crois qu'il en aurait au moins informé Estarie.

 

En entendant sa sœur prononcer le nom d'Estarie, la déesse Morganie, qui avant de venir, ne savait presque rien d'ici, n'avait pas caché sa surprise:

 

– Ainsi notre mère, que je croyais disparue à jamais, serait donc encore existante, et même en relation avec le père de ce brave majordome d'Henry?

– Assurément, ma tante, intervint  Habygâ fort sérieuse. Et nous irons de nouveau la rencontrer. Tu pourras évidemment nous accompagner. Car elle aussi, du fait qu'elle se trouve directement concernée, devra s'exprimer en conseil avec nous.

 

... C'est ainsi que la pensée de Morganie s'envolait déjà vers demain, et qu'à son tour, comme sa sœur qui la soirée précédente s'était réjouie à l'idée de la retrouver, elle, cela fit que la brune chasseresse dormit peu de la nuit qui s'ensuivit!

 



30/05/2017
10 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres