le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.com

le-pelleteur-de-nuages

Intrusion!

 

        La nouvelle tomba au petit matin. Plus froide et incisive que le sanglant tranchant d'un couperet de guillotine condamnant l'innocent sans pitié ni véritable jugement: Athaânas aurait trouvé un moyen imparable pour pénétrer dans le pays des âmes… et il serait capable aussi de contourner l'ultime rempart que constitue le bouclier-barrière de lumière!

Japiary avait appris la nouvelle par l'un des Elfes messagers dont la mission première est d'assurer un contact permanent entre Estarie et Èrmandine:

 

Reprends ton souffle gentil Japiary, et dis-nous...

Et bien voilà maitre Charles-Henry: il semble que l'Ange Gris aurait acquis le pouvoir de passer directement et instantanément de l'enveloppe charnelle d'une Fée de lumière, à une autre de même constitution. Ainsi, malgré qu'il ait quitté la Fée Èrmandine sitôt qu'il était revenu en elle pour s'échapper en catastrophe de la Pouponnière, il n’est pas à exclure qu’il puisse se trouver à présent dans le corps de la Fée Estarie, et de se montrer capable d'utiliser son esprit à des fins criminelles.

 

Cela avait fait l'effet d'une grenade paralysante qui aurait éclaté au centre d'un groupe. C'est pourtant Gabryel, le plus âgé des quatre, qui en sa position de roi blanc combattant courageusement pour sauver sa reine sur l'échiquier qu'il a lui-même installé, avait réagi le premier, et à bon escient. Il est vrai que durant plus de deux mille ans d'activité, il avait eu à résoudre bien des problèmes de ce genre. Mais il n'ignorait en rien que ce ping-pong paranormal entre chair et énergie ne se terminait le plus souvent que par la mort de l'habitant et de l'habité. De fait, la dernière fois où il eut à résoudre un problème similaire, il lui avait fallu sacrifier plusieurs habités pour s'assurer de la mort du démon…

Nous voici confrontés à un fort déplaisant dilemme lâcha tout de go le puissant ange-dieu de lumière...

 

Il s’était machinalement saisi d’Excaliatura qui se trouvait alors posée près de lui sur une table basse. D’un geste vif, il l'engaina dans le fourreau qu'il portait vide à sa ceinture... À l'habitude, et chacun le savait bien, Gabryel était contre toute violence. Ce mouvement d’humeur, quoiqu’il fût probablement machinal, éveilla aussitôt des craintes parmi son entourage. Et c'est notamment sa fille qui le fit remarquer.

 

Père, il me semble que votre pensée vous oblige: alors peut-être que nous pourrions?

Je n'aimerais pas avoir à vous impliquer dans une épreuve où le choix est difficile...

Morganie, qui elle-même comptait plus de mille ans d'expérience, comme du reste sa mère et sa sœur, se doutait de ce que ce geste signifiait. Alors, c'est la gorge néanmoins nouée, qu'elle prit la parole à son tour:

Si l'une d'entre nous doit mourir, alors ce sera moi… Car sachez-le, je ne pourrais supporter de voir périr à jamais ni ma mère, ni ma sœur. Et certainement pas sous mes yeux sans rien tenter... Alors...

Hélas Morganie, nous savons tous votre courage et votre dévouement, mais il ne nous appartient pas de choisir. Vous êtes déesse de lumière, autant que l'est ma fille, et il est probable que si l'ange Athaânas n'a jamais tenté de s'intégrer dans l'enveloppe d'un ange-dieu, ou d'une déesse, c'est qu'il n'en a pas encore le pouvoir. En revanche, sa constitution étant largement supérieure à celle d'une Fée ou d'un Faye, cela lui laisse en effet de pouvoir s'offrir un large choix d'enveloppes fixes ou mobiles parmi celles du peuple féérique. Ce qui est peut-être arrivé Fergos, et que je craignais de voir se renouveler nous laisse en tout cas à le penser...

Alors je le provoquerai jusqu'à le faire bondir de colère comme il le fit au sortir du pseudo Arbre de la connaissance. Cette fois, je vous jure que n'importe où qu'il aille je le suivrai. Je le ferai infatigablement, jusqu'au moment propice où il finira bien par devoir se matérialiser. Et là, quitte à en mourir comme Erzeré, je n'aurai de cesse que de l'éventrer avec ma griffe de Crôol, et le voir se vider de son sang noir, comme un putride démon emplumé qu'il est !

Nous pourrions tenter cela en effet, à condition qu'il soit assez bête, pour ne pas flairer le piège.

Hum, intervient cette fois Néphysthéo, n'avons-nous pas émis l'idée, Gabryel, que des gènes de L'HOMBRE seraient à présent en lui?

En effet, mais où souhaites-tu en venir?

Nous pensions, et votre fille en premier, que ces particules en état de léthargie forcée, si elles se sont réactivées, commandent parfois ce scélérat durant certaines de ses actions. Vous souvenez-vous le soir où il prit place dans l’enveloppe de Fergos, et de l'instant où j’ai bondi vers lui? Quelque chose me dit que s’il préféra éviter le contact, c’est qu’une autre entité le lui interdisait…

Certes, cela est très plausible.

Et puis, il semble aussi que mes emportements devant lui font qu'il souffre de ce même effet de déstabilisation qui était le plus grand défaut de L'HOMBRE. Vous souvenez-vous de nous avoir dit plus tard, que ce phénomène caractériel vous servit magistralement lorsque vous l'utilisâtes vous-même autrefois, sur la haute terrasse de votre manoir, avec pour résultat de contenir avec succès les premières attaques du dieu sombre. Le fatigant, et même le déstabilisant. Vous le mîtes alors presque en infériorité. Et s'il ne s'était ressaisi à temps pour vous prouver que finalement, il était meilleur guerrier et physiquement plus puissant que vous, peut-être même que vous l’auriez vaincu.

En effet, cela s’est avéré pareil pour l'Ange Gris, lorsqu'il s'était caché dans La Chose.

Alors, je vous propose que Morganie et moi le harcelions jusqu'à le mettre suffisamment en colère. Ceci afin qu'il accepte enfin de se montrer pour réponde à un combat réel entre moi ou elle.

Et comment le feras-tu quitter le corps d'Estarie, ou celui de sa fille, si tu ignores dans lequel des deux il sera au moment que tu choisiras?

Simplement mon beau-père: nous accompagnerions respectivement l'une des deux fées que nous ne quitterions pas d'une semelle. Et alors nous les agresserons ensemble, injurieusement, au même moment. De cette manière, chacune d'elle se trouvera simultanément mise en "Pat"… Et si l'une est investie d'Athaânas... Alors, si la chance est de notre côté, il se lassera peut-être de s'entendre admonester de la sorte sans émettre la moindre réaction. Et ainsi, sa vibration devenant différente, nous le détecterons et saurons dans laquelle il se trouve précisément! Et lorsque nous serons parvenus à l'en faire sortir, comme il se peut à l'image d’une porte qui à force d'être violemment sollicitée elle finit par échapper de ses gonds... Alors enfin, c’est là que nous le combattrons...

Mon chéri, lui répondit la douce Habygâ: je crains pour toi, car nous ne savons pas jusqu’où la mémoire de L’HOMBRE restera efficace à te protéger...

Ma filleule à raison, confirmait aussitôt Morganie. Sauf votre respect, vous n’êtes pas un guerrier. Nous le connaissons peu, et nous ignorons de quoi il est capable. D'autant que s'il a accès maintenant au pays des âmes en attente, il ne va pas manquer de s'en goinfrer pour augmenter sa force. Non! Décidément c'est à moi seule qu'il appartient de l'affronter.

Vous dites bien Morganie, admit Gabryel, mais vous savez aussi que mon gendre à raison. Qui plus est! Nous devons admettre qu'il y a non pas deux, mais trois entités féériques dans lesquelles il lui est aisé d'aller immédiatement, puisqu'en ayant fait l'expérience. En l’occurrence, à votre sœur et votre mère: il convient aussi d’ajouter l'Elfe Fergos, serviteur de Charles-Henry, ici présent. Cela veut donc dire que nous nous trouvons en fait, devant trois possibilités immédiates d'amorçage au lieu de deux: l'une, intermédiaire, étant ici même au Castel, que je me propose de surveiller, une autre étant au pays des âmes, où je verrais fort bien déléguer Néphysthéo, puisqu’il connait à présent le passage aussi bien que nous. Tandis que j'aimerais vous savoir auprès de votre sœur dans le pays d'Éden.

Et moi qui connais le passage mieux que mon époux, demanda Habygâ, que ferais-je pour l'aider?

Je souhaite que tu restes en dehors de ça, lui répondit Gabryel.

Certainement pas mon père! Avec le respect que je te dois! Il me serait pénible de ne rien faire en ce combat qui est avant tout le mien. Alors, que tu le veuilles ou non: j'assisterai Néphysthéo.

D'accord ma chérie, je sais pour en avoir fait l'expérience, que tu es capable de bonne stratégie. Et puisque tout de même, je suis probablement meilleur à combattre à ta manière, qu’à imiter celle de Morganie, peut-être pourrais-tu me renforcer en couvrant mes arrières… Permets-moi d'ajouter cependant que je ne peux toutefois l'accepter qu'à la condition que tu ne t'exposes pas.

 

Ainsi en avait-il été communément décidé. Ce fut donc après ce remaniement du "grand échiquier" de Yäga, que chacun se rendit pour l'heure dite, à l'endroit exact qui lui était dévolu.

 



30/08/2017
12 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres