le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.com

le-pelleteur-de-nuages

Le Père des Anges-Gris.

 

      C’est en voyageant au sein même du 1er Nuage de Magellan, au sortir d'un autre Trou noir, que nos amis avaient pu trouver la quatrième planète. Ils y avaient rencontré Hariel, le père présumé des Anges-Gris.

 

Athaânas est bien l’une de mes créatures, avait-il admis.

Alors il se fait que vous avez participé directement ou indirectement à créer un être qui s’est révélé totalement différent de ceux que vous fournissez à Luskan, votre frère.

Que je fournis à MES frères ! Rectifiait aussitôt Hariel. Et puis d'enchaîner: figurez-vous que mon père a obtenu de disposer de son côté de certaines pré combinaisons de particules intelligentes qui sont aussi communes à ces entités protectrices, tel l’ouroboros qui le couva, lui aussi en tant que Très Respecté, car en même temps que le Créateur de tout… Alors, puisqu'il s'est obtenu que j'ai aussi été créé en première descendance, des millions d'eres avant vous, sachez donc qu’à ce titre, j’ai mieux que vous l’autorisation de les multiplier sur la demande de mon père.

Comme vous y allez! Il me semble que ces paroles concernent pourtant une source vitale qui sans l'aide de la lumière ne serait jamais émergée, et qui, de ce fait, ne devrait produire que des gardiens tels que nous, qui sommes protecteurs des humains! Et non pas se destiner à créer, comme le fit pour Gaïa en son début: un certain Belzéé qui comme vous, me semble-t-il, n'a obtenu que des chimères aussi déchues que lui, et pas mieux pourvues du moindre esprit que ne sont les vôtres… Si ce n'est justement ce scélérat d'Athaânas!!!...

Tout être intelligent mérite l'appui d'un ange gardien, m’a assuré mon père, quelle que soit la couleur de sa pensée. Et puis, il ne m’appartient pas d’apporter un jugement sur la qualité de ces derniers. Je fais ce qu’il m'est demandé. Point!

Certes, mais si ceux qui servent Luskan m’ont paru dociles et mêmes placides, en revanche je peux vous assurer que celui que nous avons combattu s’inspirait fort de ce que prétendait imposer votre frère L’HOMBRE aux sujets humains de la Terre, en usant de puissance dévastatrice avec une férocité malsaine, pour s’approprier leur planète!

Mes frères reçoivent les anges gris qu’ils me demandent en principe pour les aider à bâtir leur monde respectif. Le reste dont notamment: certaines manipulations mentales, ou même le fait de quelques croisements génétiques hasardeux auxquels ils peuvent se livrer ensuite avec eux ne me regarde pas.

Ce serait une erreur de fermer les yeux pour vous dégager de vos responsabilités, mais peut-être saurez-vous agir tout de même avec nous, comme l’a fait Windthorst votre frère en choisissant dorénavant de se défaire des monstruosités qui sont susceptibles d'en engendrer d'autres incontrôlables, et dont certaines peuvent devenir pareilles à celle qui servit de vaisseau galactique pour Athaânas. Ça me semblerait une excellente décision de votre part d'en faire autant, et qui s'accorderait à votre acceptation de signer en paix, le pacte que nous souhaitons vous proposer.

Qu’est-ce qui vous fait croire que je ferai cela?

L'idée qui me fait espérer que vous n’êtes pas vous-même fait à l’image de vos créatures.

Croyez-vous pouvoir me forcer la main?

Je vous renvoie votre question, insista Erzeré-Gabryel, sans se départir de son calme…

Hum…Peut-être serait-il judicieux, messieurs, que l’intervention d’une déesse angélique sache vous concilier…

Néphysthéo qui se trouvait juste derrière Morganie ne put s’empêcher de sourire à l’heureuse initiative qu'elle venait de montrer en s'insinuant dans le dialogue. Alors il saisit la balle au bond:

Assurément mon cher Hariel, vous ne sauriez refuser ce signe d’apaisement venant d’une Dame!

Le fils du Très-Haut des ténèbres ne répondit pas. Il examinait à présent la brune beauté des pieds à la tête. S’arrêtant particulièrement sur des courbes féminines superbement moulées par un vêtement de cuir souple, énigmatiquement noir, orné de passements d’argent, et muni de boucles d’or. Puis, lorsqu'à nouveau il s'intéressa aux traits parfaits de son visage, le sien se figea littéralement. On eut pu penser à ce moment précis qu’il trouvait celui de ses anges infiniment fade. Et puis son regard changea. De glacial: il devint brillant de convoitise.

Me feriez-vous, Chère Dame, l’insigne honneur de visiter mon royaume?

 

¤¤¤

 

 

Nul sinon qu'eux deux, ne saurait nous dire ce qu’ils firent ensemble durant près d’une semaine en temps réel de la Terre. Pas plus qu'il n’était aisé de savoir si la chasseresse s'était sacrifiée ou non sur l'autel de la volupté. Mais ses compagnons ne percevant d'elles que quelques images banales, Ils admirent que ce blocage volontaire ne pouvait découler que d'un grand désir d'intimité… et puis il fallait bien reconnaître du seigneur Hariel, qu'il avait pour lui d’être beau comme un dieu et qu’aucun des deux n’avait d’attaches conjugales. Alors, ils pouvaient bien conjuguer ce qu’ils voulaient: personne n’aurait pu leur en faire grief. Et surtout pas un dieu ange aussi libéral que pouvait l'être Erzeré-Gabryel!

Toujours est-il que la quatrième signature fut obtenue par la grâce d’une bien jolie déesse brune et que c’était là l’essentiel.

 

 

 

 



10/01/2018
14 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres