le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.com

le-pelleteur-de-nuages

Merveilleux!

   Quand plus tard, la blonde Déesse Habygâ arriva au point de rendez-vous, Morganie venait juste de sécuriser la caverne après l'avoir fait aussi pour les autres orifices: notamment en déversant carrément du Naar sur le moignon de ce qui semblait redevenu simple racine. L'on obtenait pour résultat de l'expérience, sa destruction animale totale sur une longueur qui semblait suffisante, le reste redevenant végétal. Et puis elle avait demandé qu'on dispose de lourdes pierres afin d'obturer efficacement l'entrée de chacune des sept galeries souterraines.

 

– Ma tante, lui confia tout de même Habygâ: je suis inquiète, car j'ai dû fuir en laissant seul Néphysthéo... Et je dois admettre que s'il maitrise bien l'acte de dématérialisation salvateur qui le rend invincible puisqu'intouchable, je crains qu'il n'en soit pas de même pour la coordonner comme il faut avec la téléportation qui était en cours puisqu'il n'est pas réapparu ici.

– Bah, il en a vu d'autres!

– Si nous l'avons toujours pratiqué en duo, c'est justement pour que soit assuré avec précision le bon lieu d'arrivée de notre enveloppe d'énergie noire, mais aussi de notre matière issue de la lumière qu'il s'est trouvé contraint d'éparpiller… je crains aussi qu’il ne sache gérer seul son recours à la matérialisation de ces enveloppes qui se sont peut-être trouvées à être déplacées lors de la récupération de leur translation. Ainsi le point de leur conjonction peut s'avérer avec des différences possibles, selon le corps qui est à reconstituer...

– Habygâ, je comprends ton angoisse, mais je n'y puis rien changer car j'ignore ce qu'il advient de la quintessence d'un ange-dieu qui a décidé de se dématérialiser sous téléportation énergétique, puisque je me déplace autrement. Alors si tu veux bien, au cas où… j'ai grande envie pour le moment d'aller voir ce qu'il en est au moins au niveau du monstre...

– Hélas, c'est probablement ce qui reste à faire de mieux dans l'instant, puisque tu es venue ici pour combattre. Mais ce que j'ai perçu de la Chose est si effroyable, que je ne peux me résoudre à t'envoyer seule là-haut, et puis... Oui?... Qui me parle?... Ah bon... Alors c'est merveilleux!... (Habygâ a des larmes plein les yeux) Oui mon chéri, c'est entendu... Je suis si heureuse... Oui... Moi aussi!

– Tu pleures Habygâ, mais ton visage s'illumine d'une joie qui fait plaisir à voir: alors, me diras-tu?

– Oh ma tante! C'est Néphysthéo. Il vient de m'informer: il est sauf!

– Voilà, qui me rassure pleinement, et peut-être qu'il nous dira où il est en ce moment...

– Dans la lune... Heu... En fait il se trouve actuellement au cœur de Yägastre, autrement dit: dans le  véritable jardin d'Éden !

– Et bien, c'est heureux qu'il se soit retrouvé dans la lune de la planète Yäga, plutôt que gravitant autour de son étoile!

 

Et c'est sur ces mots à la fois réconfortants et blagueurs, que les deux déesses furent prises d'un fou rire nerveux qui agissait à propos contre un stress logique. De fait elles n'en courbèrent que plus volontiers l'échine pour passer l'une après l'autre par le sas qui avait été installé pour réduire volontairement l'entrée de la caverne qu'il convenait aussi de sécuriser.

 



10/07/2017
11 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres