le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.com

le-pelleteur-de-nuages

Voilà qui est mieux! (fin de chapitre)

 

 

Vous êtes mes invités!

La voix était puissante… Cela semblait émaner depuis la lumière devenue soudain éblouissante et bleue qui se présumait utile, pour voir bientôt se révéler en elle, quelque chose ou quelqu'un…

Alors dans ce cas, expliquez-moi ce à quoi vous servent ces monstres menaçants que vous avez placés autour de nous, lui renvoya le dieu Ange Photon encore plus puissamment.

Ils ne vous feront rien si vous ne faites rien qui me déplairait, les rassura à demi le dieu Jlerdan qui venait d’apparaître. Cependant que le plasma lumineux émettait un léger bruit d’éclatement...

Ce qui eut pour effet de le faire s’éparpiller dans l’air tiède d’un lieu, leur apparaissant cette fois si vaste, qu’il n’était pas donné à un regard humain d’en voir les limites.

Le dieu sombre était superbe: il présentait un corps puissant et beau que l’on pouvait présumer quasiment invincible, tant ses muscles saillants imposaient l'image de la puissance. On pouvait aisément l’imaginer maniant des armes célestes avec dextérité. Même Morganie le pensait apte à la vaincre:

J’imagine que votre force physique prévaudrait sur tous ceux-là attaquant à la fois, lui adressa de haut la chasseresse. (Elle ne semblait nullement intimidée par son regard.) Mais sachez qu'ils empestent déjà la mort qui les guette s’ils esquissent un seul geste à l’encontre de nous! Et je vous préviens que c'est vous que j'égorgerais en premier si vous leur donniez cet ordre! Alors, auriez-vous la déférence de les obliger à reculer?

 

Le dieu Jlerdan communiquait probablement par le mental avec les chefs de sa garde, car, si aucun son n’était sorti de sa gorge à ce moment, en revanche sa petite armée de morts-vivants avait lentement reculé jusqu’à regagner au loin les ténèbres d'où ils avaient pu surgir.

Voilà qui est mieux!

Par cette simple expression, le dieu Ange Photon signifiait qu’il appréciait le geste d’apaisement que venait de consentir ce seigneur des ombres.

Si la pensée profonde éclaire le plus souvent la noirceur, reprit-il: je puis penser de vous qu’en s'y mêlant, la lumière qui émane de votre personne et même de votre ange gardien nous recevant tout à l'heure, fait aussi douceur qui tempère vos deux tempéraments...

Tant qu’un dieu de lumière n’entreprend pas de chose catastrophique contre un dieu des ténèbres, rien ne saurait tuer l’un d’entre nous, monsieur l’envoyé!

Cependant, c’est bien un fils du Très-Haut des ténèbres qui est venu me combattre chez moi! Ne put s’empêcher d’interjeter l'Ange-dieu Gabryel, répondant tout de go à la réflexion quelque peu vaniteuse de son homologue de l’ombre.

Si vous plaidez la mémoire de votre frère L’HOMBRE qui m’a enlevé de chez moi dans le but de me transformer à son image, je crains que notre entrevue ne tourne court! Ne put refréner à son tour Néphysthéo.

Allons messieurs, calmez-vous, leur enjoignit Erzeré-Gabryel qui les avait tous deux vouvoyés pour faire à son tour bon poids d'autorité devant la morgue que ne cachait pas Jlerdan… nous ne sommes pas venus jusqu’ici pour nous entretuer, mais au contraire, pour rester vivant afin de pouvoir discuter ensemble de l’avenir de l’univers en son entier. Alors, si comme je le sais de mon père spirituel, qui est notre créateur commun, il se trouve que nos différences seraient complémentaires. Étant entendu aussi que c’est peut-être de notre collaboration d'aujourd'hui que pourra s'obtenir demain l’idéalisation cognitive humaine. Ainsi seigneur Jlerdan, en espérant que votre puissance physique apparente est égale à celle invisible de votre entendement, j’ose penser que vous accepterez d’éviter la naissance d'un autre conflit! Et que comme moi vous considérez que ce que vous affichez partout, à savoir, la fin du monde, l’apocalypse, les vestiges, les destructions… n'est là que pour prévenir contre toute idée nouvelle qui engendrerait d'autres morosités, et nous fourvoieraient à jamais dans les méandres d’un avenir sombre où règnerait le chaos... Vous le savez aussi bien que moi: la colère fanatique que parfois la perte d’un proche entraîne, saupoudre toujours de néant l’amour qui est trop fantastique… L’anticipation dont fit preuve l'un d'entre vous ne fut certes pas pour autant tirée d’humour noir jouissif! Surtout si l'on n'y veut voir rien que des masques de mort posés sur des corps recousus et des oiseaux gisants! D'autant qu'alors, la moindre égérie abandonnée se penserait disloquée pareillement à vos cadavres disséqués!… Votre ville Monsieur, construite sous une coupole imprenable, ressemble à un fantôme emprisonné… Certes, rien ne vous empêche cependant de croire au meilleur des mondes! Ainsi, il suffirait à votre Puissant Père d'ajouter un vrai soleil à votre système planétaire, et qu'en pratiquant des fenêtres dans les murs de vos cônes-pyramide, vous y feriez pénétrer d'autres lumières autrement naturelles que les vôtres artificielles! Et c'est à ce moment que s’écartant des nuages, les expectances positives qui sont permises dans mon monde, seraient un jour à la portée de tous les êtres qui font partie de votre vie…

Je ne m'attendais pas à rencontrer quelqu'un d'aussi sensible, lui répondit le dieu Jlerdan après qu'il eut esquissé le geste d'un discret applaudissement. À l'inverse de vos gens, vous m'apparaissez tel que décrit par mes quatre frères pour être certainement plus puissant que moi, mais aussi tellement porteur d’espoir et de paix que j'en ressens presque du bonheur. Alors, s'il vous plait, calmons-nous, et nous pourrons ainsi parler avec ce qui nous conviendra de générosité.

Contre toute attente, la déesse Morganie, l'Ange-dieu Gabryel, le dieu Photon Erzeré-Gabryel et son père l'Ange-dieu Néphysthéo, reconnurent cette fois en Jlerdan un dieu à la fois puissant et magnanime. Et ce fut finalement à la suite d'une longue discussion qui se révéla enrichissante de part et d'autre, qu'ils quittèrent cette cinquième planète. Ils emportaient avec eux un parchemin sur lequel figuraient à présent cinq signatures, et il ne se voyait pas de raison, à ce stade de leur mission, pour désespérer d’en obtenir cinq autres…

*

 



27/01/2018
13 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres