le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.com

le-pelleteur-de-nuages

Du côté de Castel-Anatha...

 

 

    Athénéïse s'était montrée ravie de recevoir Maria et Lucien. C'est même avec une certaine allégresse qu'elle les attendait, seule, sur le perron de Castel-Anatha.

Ne sachant trop comment l'avertir, le couple s'était auparavant mis d'accord pour passer de "l'autre côté" en suivant les recommandations de l'enseignement initiatique qui leur avait été prodigué vingt ans plus tôt, au pied de la colonne sacrée. Ils étaient donc allé sur le site du vieux sanctuaire que l’humain « ordinaire » ne pouvait voir. Puis ils avaientient médité ce qu'il faut de profondeur et de temps pour accéder à "l'autre dimension". Laquelle s'étant peu à peu substituée à celle conventionnelle. C’est ainsi que le sentier de la Nature Vivante c’était ouvert. Alors ils l’avaient emprunté jusqu’à pouvoir entrer dans la clairière des Justes. La lumière de ceux-là les ayant à nouveau purifiés, il leur devint possible de se diriger vers le Castel Anatha, en empruntant cette fois le chemin des Fées…

La déesse les avait perçus bien avant qu'ils ne montent dans la barque. L'esquif, les attendant sagement accolé à son ponton de bois. Tout prêt à répondre à leur désir de transport... sur le lac...

 

 

Mes chers enfants, leur avait elle dit fraternellement: c'est un grand bonheur pour moi de constater que vous ne m'avez pas oubliée. J'avais même espéré que vous viendriez à l'instant où Maria-Luce fut envoyée en mission par Junyather, aux quatre horizons de la planète.

C'est que Madame…

N'en parlons plus, et entrez, je vous en prie. Ma fille est absente, mais elle ne saurait tarder à revenir.

 

La douce Athénéïse c'était prise d'affection pour Lucien. D'ailleurs n'était-elle pas mieux qu'une Muse, la déesse protectrice de tous les poètes? Alors quoi de plus naturel qu'elle revisse en la compagne de celui-là, le temps où, jeune poétesse, elle gravissait pour la première fois les marches de pierre bleue, afin d’accéder au vaste perron du manoir? Elle eut même une pensée imageant sa rencontre… ici même… avec l'Ange-dieu Gabryel. Dans cette salle. Où elle se languissait à présent de lui.

Bien qu’en l’épousant il la fit déesse, elle n'avait pas oublié sa condition première, qui était très comparable à celle de Maria aujourd'hui. En fait, si elle savait se montrer humaine, c'est parce qu'elle le fut elle-même. Et cela, avant de recevoir comme eux les quatre chromosomes supplémentaires qu'avaient aussi obtenus Maria et Lucien... sachant cependant que le couple ne disposaient pas comme elle de leurs dignes prolongements: "les télomères éternels"…

 

Bonjour!

Le ton jovial dans la voix d'Habygâ les avait agréablement surpris. Et sans autre préambule, la blonde déesse, qui venait juste d'arriver les avait étreints à la manière des humains qui s'apprécient. Après quoi, les invitant à se rasseoir, elle s'était assise à son tour, auprès d'eux... et c’était sans qu’il fut besoin de préambule que la conversation avait repris. Laquelle s'attachait à dénoncer les difficultés que Lucien rencontrait avec les autorités…

Je sais pour en avoir fait l'expérience, que la plupart des élus humains se montrent durs d'opinion dès qu'il s'agit de réviser leur jugement de politicien. Mon père, s'il n'était en ce moment quelque part du côté des ténèbres cosmiques, en mission avec mon fils, vous le confirmerait. Cela admis, vous l'ignorez peut-être, mais il se trouve que votre projet interpelle aussi pour son côté mystique. Lequel mérite d'être développé.

Nous avons pourtant le sentiment, Maria et moi que c'est justement ce qui rebute les grands de ce monde.

À l'instar de ces grands religieux qui ont eux-mêmes longtemps dominé bien des rois, il en est d'autres, aujourd'hui, qui sont très qualifiés pour désigner avec justesse, l'intérêt potentiel d’expériences spirituelles dépendantes du contact. D’autant que la communication avec leur réalité transcendante, non discernable par le sens commun, n'est pas forcément évidente à établir lorsqu'on a pour devoir de convaincre les plus sceptiques; et puis, il existe sur terre des personnages, à l'image de feu ce brave professeur Natan, avec et par lesquels vous pourriez progresser!

Je l'admets, lui reconnut Lucien, mais il vous faut concéder que cette idée d’hier est aujourd'hui en passe d'être révolue.

N'avez-vous pas, ainsi que votre compagne, reçu vous-même le sacrement du mariage pluri-religieux?

L'unification des croyances témoigne en effet d'une belle avancée sociale, dit Lucien. L'ensemble des doctrines et des dogmes, définissant le rapport de l’être vivant avec la puissance divine, ne pouvait qu’être un mieux pour le genre humain. Le monde s'est départi ainsi de conflits d'opinion qui entraînaient autrefois de sanglantes guerres de religion. De plus, la reconnaissance de votre existence s’impose en mieux à la pensée des scientifiques rigoristes qui s'attachent encore à la nier. Reste que trop de gens affichent encore aujourd'hui leur défiancefaute de ne pouvoir accéder comme nous à des preuves tangibles. J'aimerais pourtant, comme vous peut-être, trouver un moyen de développer le profond sentiment que ressentent la plupart des bénévoles, qui actuellement, œuvrent autour de nous, d’avantage occupés à se réinventer une vie plus naturelle, tout en s'attachant à réactiver de leur mieux celle de leur chère forêt qu’accroire la vérité de votre intervention...

C'est justement ce que j'allais vous proposer, mais il y aurait une contrepartie que je ne saurais vous imposer.

Dites toujours Madame…

Personne ne saurait ignorer que dans la plupart des croyances et religions, l’eau occupe généralement une place de choix. Cela s'exprimant notamment au travers de nombreux rites de purification: baptêmes et aspersions, bains et ablutions. Si nous pouvions apporter à vos adeptes, la conviction que l’action physique de l’eau de votre fontaine: outre les bienfaits extérieurs qu'elle apporte à la nature dans votre dimension, peut aussi trouver une application physiologique, il me semble que cela se traduirait probablement, et pour beaucoup, par un réel changement spirituel intérieur.

J'entends bien, mais je ne vois pas comment…

Vous nous disiez des autorités scientifiques, que si elles n’adhèrent guère à votre projet, c’est peut-être en raison de son côté mystique, et qu'elles vous considèrent, de surcroît, en tant que poète, pour être un exalté, un songe creux, un pelleteur de nuages... bien soit, entrons dans leur jeu cartésien, en nous référant non plus de la terre-élément, mais du reste, c’est à dire, l’eau, l’air, le feu: en tant que "ciel-extra-cosmique"... Vous savez qu'une croyance ancestrale expliquait autrefois la pureté du Gange, en lui donnant une origine céleste qui s'obtient, non par les nues et la pluie qu'elles donnent, mais bien par autre chose qui se présume au-delà du cosmos. Ainsi, pour tout Indien, le fait de se baigner dans les lieux les plus sacrés de ce fleuve, témoignait du bénéfique. Permettant une régénération physique. Mais aussi une transformation de l'être…

Fort bien Dame Habygâ, mais comment pourrions-nous procéder?

je vous propose d'agir en trois temps: d'abord il conviendrait que j'apparaisse dans le premier bassin… Et qu'ensuite vous magnétiseriez l'eau comme vous le faites depuis le début: rien qu'à la toucher…

L'idée serait aussi excellente que lorsque je l'ai fait pour embrouiller autrefois un certain Maire récalcitrant, en lui tendant pour analyse différente, le contenu du gobelet dans lequel j'avais fait mine de boire. Alors, dans la mesure où nous obtenons cette fois un nombre plus conséquent de témoins… Reste que si je tente de magnétiser une telle quantité d'eau je risque l'épuisement…

C'est là en effet la contrepartie dont je vous parlais tout à l'heure.

Et en quoi, selon vous, consisterait votre heu… troisième temps?

Celui-là Monsieur, serait en fait le plus important!

*

 



06/04/2018
16 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres