le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.com

le-pelleteur-de-nuages

En l'absence de l'Ange-dieu Photon...

     Durant cela, sur la première zone de combat, l'Ange dieu Néphysthéo qui ne s’en était pas laissé compter, avait mis à profit l'attaque de la déesse de lumière pour récupérer l’energie qui lui avait fait défaut. À présent il s'apprêtait même à appuyer son beau-père. Lequel se trouvait lui-même à présent menacé... Avant de rompre, Athaânas n'avait pas manqué de donner l'ordre d'agir, au commandant de sa petite armée de démons. L'ennemi surgissait donc de partout! Les deux Anges dieu de lumière s'étaient alors adossés l'un à l'autre. En position de défense. Pourtant, pas plus que le Grand Ange dieu Gabryel, Néphysthéo n'était fait à l'image d'un véritable combattant. D'autant que l'un et l'autre étaient venus en ambassadeurs. Et donc, ils ne disposaient pas d'autres armes que celles généralement disponibles par la force mentale des Justes, lorsque ceux là agissent de concert, avec le soutien de leur créateur, le Très-Haut de Lumière. Or en l'absence du Pacificateur qu’il leur avait adjoint, et par le fait que c'était à présent une véritable ruée d'ersatz, commandée par des anges gris, qui arrivait vers eux, ils auraient certainement apprécié des trois dieux des ténèbres, sinon qu’ils les aident, qu’au moins ils donnent l'ordre à leurs attaquants de suspendre le combat en proposant un arrangement…

Nous vous avions prévenus leur adressa encore Gduisgraïl qui percevait leur message télépathique. Il nous est impossible d'œuvrer en quoi que ce soit contre Athaânas. Et cela restera la règle qui rendra neutre notre conduite, tant que notre frère L'HOMBRE pourra survivre par lui. Le fait de vous aider en quoi que ce soit consisterait à faire de nous des êtres félons.

Morganie s'avérant aux yeux des anges gris pour être la plus dangereuse, c'est en nombre que ceux-là s'étaient lancés sur elle. La chasseresse, si elle ne s'en laissait pas compter: taillant dans les chairs emplumées à grands coups de sa griffe, dont le simple contact de sang leur infligeait une blessure immédiatement mortelle, aurait eu néanmoins fort à faire si elle avait dû combattre à la fois dans les airs et au sol… Alors, unissant leurs voix, les deux Anges-dieu de lumière invoquèrent la force d'esprit de leur créateur:

Par la puissante Lumière des Justes… ô toi le Très-Haut qui nous a faits nobles pour ton service, je t'en conjure, car l'instant est pour nous devenu difficile: notre mission, tu le sais, est sur le point d'aboutir ou de cesser selon que tu nous laisseras nous vider ou non de toute notre force… alors entends-nous! Donne-nous un peu de celle que tu as dispensée à ton fils spirituel Erzeré-Gabryel, car il nous fait défaut en ce moment. Nous le savons indisponible. Il est occupé d'un autre côté à combattre cet infâme qui osa te narguer jusque dans l'épicentre de ton univers. Nous ne saurions le détourner de sa propre mission pour nous sauver. Alors, c'est vers toi que doit aller notre supplique et non vers lui. Toi seul peux nous aider à survivre si tu le veux. En cet instant, c'est de ton soutien que nous avons besoin pour ne pas succomber…

Croyez-vous vraiment, émirent septiques les trois frères dieu des ténèbres, que votre foi puisse faire jaillir la lumière originelle jusqu'ici, alors que nous sommes censés nous trouver hors de sa portée?

La lumière du créateur est partout. Elle est omniprésente comme lui jusque dans l'ombre, leur répondit de là-haut la déesse Morganie qui venant de semer dix de ses assaillants pouvait s'aménager quelques secondes de sûreté. Sachez messieurs que ses grains, si infimes et rares soient-ils, se retrouvent aussi parmi les ténèbres les plus denses. La preuve en est que vous avez su vous-même en rassembler pour rendre vos mondes habitables. Alors je vais rejoindre à présent la puissance mentale de Néphysthéo et Gabryel, car il n'y a pas de raison pour que nous, qui sommes les serviteurs directs de la lumière, ne puissions faire aussi bien que vous!

L'on pouvait douter à ce moment que nos amis puissent l'emporter. L'adversaire était nombreux et pourvu d'armes matérielles dangereuses. Face à ceux-là, Néphysthéo et Gabryel n'étaient armés que de leur néanmoins puissant courage. L'on put constater cependant qu'une sorte de brouillard rougeâtre, devenant étrangement dense, commençait d'apparaître en premier autour des dieux anges de lumière, tandis qu'une autre nappe, légèrement verdâtre celle-là, se constituait aux abords immédiats de la déesse alors qu’elle se trouvait de nouveau en difficulté. Était-ce une simple astuce de leur part? Cherchaient-ils simplement à se préserver de leurs assaillants en agissant à la manière de poulpes jetant un écran d'encre? Les Ersatz et leur commandant s'inquiétèrent pourtant de cela… À juste raison! Car si l'autre brume, qui là-haut entourant et masquant la chasseresse, venait des rangs mêmes des anges gris qui la produisaient contre leur volonté, ceux qui se trouvaient à commander en bas purent constater, de celle rougeâtre qui s'installait au sol, qu'elle sortait carrément de leurs soldats!

C'était comme si leurs particules de matière vivante avaient entrepris de quitter une à une ce qui constituait leur corps. Ils tentaient bien de s'en dépétrer. Gesticulant tant qu'ils pouvaient. Mais plus ils le faisaient, et davantage ils se dégradaient... cela les rendant plus maladroits tout en s'opérant encore plus abondamment. Ce qui fit que rapidement, bon nombre d'entre eux, à force de s'auto-réduire, s'étaient littéralement liquéfiés.

Lorsqu'un peu plus tard le phénomène s'estompa tout de même, il n'en restait cependant plus guère qui pouvaient encore prétendre inquièter qui que ce soit, tant ils étaient devenus malingres !

*

 



02/04/2018
10 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres