le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.com

le-pelleteur-de-nuages

Substitutions multiples...

        Néphysthéo le scientifique, n’ignorait pas le risque qu’il encourait. Il accorda cependant son psychisme sur la longueur d’onde qui lui parvenait clairement du substitut moléculaire de l'ange gris. Ainsi, il cherchait à retrouver cette faille qu'il avait autrefois visitée en première action sur Yâga. Il avait alors pu agir en pénétrant dans le cerveau, alors divisé d'Athaânas. Sauf qu’il s'agissait à présent pour lui d'aider Erzeré-Gabryel à en extirper les ultimes particules d'âme y subsistant depuis la destruction de L'HOMBRE. Il imaginait que cela, une fois obtenu et récupéré: alors le dieu photon les remettrait probablement au dieu Suprême de Lumière, qui à son tour, les offrirait à celui des ténèbres, en signe d'apaisement. Cela permettant aussi à Gduisgraïl d'autoriser ensuite la destruction totale de l'ange gris par le dieu photon…

Tu peux bien persister dans ta démarche Néphysthéo, avait encore lancé Athaânas: je présume que tu ne tenteras rien de maladroit, car tu le sais aussi bien que moi… En me détruisant, c'est aussi ce qui sert d'urne vivante à L'HOMBRE que tu briserais. Alors, c'est à coup sûr, l'ensemble de ses frères qui se transformerait en entité vengeresse, et ton tourment serait mortel...

Je vais me gêner!

Cette fois, j'ai le sentiment que tu deviens idiot, car tu dépasses les limites de l'impudence. Ton audace ne te servira pourtant en rien! Car vois-tu, je te connais du plus loin qui soit possible. À partir de ses segments d’ADN issus de mon Maître, que j'ai pu sauvegarder, j'ai réussi à greffer des prolongements qui ont évolué en moi. Ainsi je peux prévoir toutes les astuces de combat psychique qui te furent enseignées par feu ton père adoptif, et même, pour en avoir été instruit par mes démons blancs, je n'ignore plus rien de celles imputables à ce faussaire de Belzéé. Alors, tu ne m'auras certes pas par surprise!

Ce qu'ignorait évidemment le fourbe Athaânas, c'est que de son côté, le dieu photon avait adopté la même technique qui était chère au puissant Archange gris. Ainsi, à l'insu même de Néphysthéo: c'était à présent bel et bien deux chimères qui, au lieu de départ, se toisaient sous le regard amusé de Gduisgraïl. Lequel, évidemment, avait détecté la double supercherie. C'est ainsi qu'un troisième substitut moléculaire échappant totalement à la vigilance des deux protagonistes évoluant là-haut, préparait donc aussi une attaque: et celui-là n'était rien moins que le puissant dieu photon Erzeré-Gabryel! Il était donc d’autant plus ignoré que Néphysthéo se trouvait entre lui et sa cible! Se trouvant en bonne position pour être totalement indétectable par Athaânas, il avait pu ainsi progresser secrètement et avec aisance dans le sillage de son père. Il mit donc à profit le fait que l'ange gris s'étant enfin reconstitué pour combattre là où il y trouverait avantage, portait toute son attention, et bavait même sa haine envers Néphysthéo… pour se matérialiser à son tour… mais entre les deux!… carrément sous le nez d'Athaânas!

Bien qu'étant sur ses gardes, si l'ange félon se fit néanmoins surprendre par cette deuxième apparition, c'était en raison de la disparition simultanée de son premier interlocuteur!

Reste que si le fils, en renvoyant lui-même son père à son point de départ, était donc capable de se substituer à lui qui n'en savait rien… Du coup Néphysthéo, qui ne s'y attendait pas, se retrouva à se reconstituer au beau milieu du combat des leurres, et donc à prendre la place de celui de son fils qui disparut d’un coup… le laissant seul face au faux Athaânas qu'animait en fait le démon blanc décidément mal inspiré. Un peu groggy, et incapable d'une riposte immédiate, Népphysthéo se trouvait cette fois en mauvaise posture. Fidèle à sa traîtrise d'investissement mental, le démon Blanc voulu évidemment aussitôt mettre à profit cette faiblesse momentanée de Néphysthéo que lui causait l'excès d'usage dans le processus... il allait pouvoir pénétrer cette fois l'ange-dieu de lumière! C'était compter sans la chasseresse Morganie qui de là-haut, plus rapide qu'une flèche meurtrière, fondit alors sur l'essence semi-matérielle…. C'est ainsi qu'on put la voir tomber sur lui tel un puissant aigle royal, se saisissant de sa proie, sans interrompre son vol. Puis elle remonta à la vitesse d'une fusée, tandis qu’en se matérialisant pour tenter de s'en défaire, le démon blanc commettait une erreur fatale. Morganie la mit à profit. Elle dégaina sa terrible griffe de crôol et le détruisit définitivement en l'égorgeant d'un coup.

*

 



31/03/2018
26 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres