le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.com

le-pelleteur-de-nuages

Subtilité féminine.

Ce que veut dire mon père, rétorqua Erzeré-Gabryel, c'est que justement, ça n'est peut-être pas la conscience du grand dieu Sarthanal que vous avez tenté de contacter tout à l'heure…

Pour qui vous prenez vous! Je sais tout de même reconnaître les ondes cérébrales de mes frères!

Leurs ondes respectives oui, car à moins de savoir les masquer comme nous le consentons entre parents de Lumière, notamment par souci d'intimité, il faut admettre que nous parlons de celles qui sont particulièrement puissantes, mais vous n'êtes pas forcément aptes à capter aussi bien que j'y parviens, celles infimes, qui sont émises par l’activité mentale restreinte d’un démon blanc, fabriqué de toutes pièces à partir d'un cerveau d'humain malveillant…

C'est exact mon fils, approuva l'Ange-dieu Néphysthéo qui était devenu un expert en matière de possession. Il se peut en effet qu'un démon blanc soit responsable de cette attaque inopinée, car elle s'est faite en premier de façon si maladroite! Et avec si peu de discernement qu’il est impensable que ce soit là l’œuvre d’un être supérieur.

Ce qui expliquerait la défaillance de notre méthode d'approche conventionnelle… Père, je sais que tu es capable de cet acte auquel tu fais référence, puisque l'ayant pratiqué avec brio sur la personne de Belzéé… Alors serais-tu prêt à le tenter une nouvelle fois?

Je sais mon fils que tu as échoué en simple pénétration informative de la conscience du dieu Sarthanal, alors que tu es devenu infiniment plus puissant que nous tous.

Puis je proposer une suggestion?

Dites toujours, Dame Morganie…

Mon intuition féminine me laisse penser, toute proportion gardée, que celui-là n'est pas plus "fermé" que le seigneur Hariel. Alors, si aucun de vous n'est parvenu à "entrer" dans son esprit, c'est qu'il est probablement indisponible, car entièrement occupé par autre chose…

Génial!

En effet, cela reviendrait à dire que ce démon blanc que vous supposez exister, ne se trouverait pas quelque part à nous épier directement, mais carrément à l'intérieur de mon frère. Lequel lui servirait d'intermédiaire autant que de "Cheval de Troie"…

C'est en tout cas l'idée que j'en ai acquise depuis un moment mon cher Gduisgraïl, et que Morganie confirme à sa manière.

Bon sang, comment n'y ai-je pensé moi-même, s'exclama le dieu Sombre!

Apprenez chers dieux "mâles" que nous autres déesses, possédons une arme efficace pour contrer l’intervention possible de cette notion de l’aléatoire qui parvient parfois à bouleverser vos plans de conscience…

Je l'avais presque oublié, reconnut Néphysthéo en lui adressant un sourire de connivence; pourtant, je n'ai jamais douté que si mon épouse, ma tendre Habygâ qui attend mon retour sur la terre, a su me défaire en me faisant son amant en un temps trouble où j'étais, malgré moi devenu le complice de L'HOMBRE, c'est probablement dû à cette arme féminine qui me fait défaut. Je me suis même posé en ce temps là quelques questions à propos de ce qu'est l'amour, L'HOMBRE l'ayant alors remplacé par la haine.... M'étonnant de ce qu'il peut générer en vastitude émotive, lorsqu’il se pose en matrice de la passion spirituelle, mais aussi quand il se trouve mêlé d'attachement physique… de dévotion et d'attirance divine… À savoir: —que l'on se place sur le plan de la lumière comme au-delà, et donc jusqu'ici, dans le royaume du Très-Haut des ténèbres— que si l'intuition féminine n'était pas, finalement il conviendrait de craindre que ce qui se révèle au féminin manquerait cruellement à l’humanité pour évoluer vers un idéal qui pourrait enfin devenir incontestable…

Mon cher… c'est tout à votre honneur de m'avoir rejointe dans cette démarche volontaire… Ceci me permettant de vous exposer ma stratégie, et de me rendre une nouvelle fois utile. Mais moins dans une attaque frontale qu'autrement.

Me suggèreriez vous, pour cette fois Madame, de vous substituer à moi?

En effet seigneur Erzeré-Gabryel. Mais pas directement, car il appartiendrait à Néphysthéo de m'enseigner les rudiments de sa technique d'intrusion pour qu'à mon tour je puisse en user à ma manière. Ainsi, je vous propose de me laisser entrer, non pas dans le cerveau du dieu Sarthanal avec pour mission d’en déconnecter les modifications neuronales apportées par un vulgaire démon blanc, qui finalement, n'est guère plus puissant que l'humain dont il a vraisemblablement hérité les tares, puisque probablement capable de se formaliser par amour-propre, comme le ferait le plus simplet des rustres grossiers, dont la plupart sont rongés par l'acide de l'ignorance, et dont l'étroitesse d'esprit fait probablement oubli de l'autre partie de l'être…

Voudriez-vous nous préciser… chère Morganie?

Je fais évidemment état du troisième des corps subtils, et plus précisément d'un don émotionnel qui lui est particulier: celui du désir… et qui sommeille plus ou moins en chaque être de type masculin, toujours prêt à s'éveiller pleinement au moment précis où sa virilité naturelle surpasse son raisonnement mental… Ainsi, au lieu de forcer la porte de l'esprit, j'entrerais par le chakra du cœur. Dussé-je pour cela, rendre ce démon blanc carrément jaloux de son hôte! Et ceci au point de l'en faire sortir. Ce après quoi, à mon tour, je le posséderai, lui aussi, mais en entrant cette fois dans la partie intelligente de son mental!

*

 



26/03/2018
8 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres