le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.com

le-pelleteur-de-nuages

Coquin de Sort.

J’aimerais embrasser son visage d’errance:

Mais l'ingrate à des dons de fugace apparence…

Quand s’enfuit au matin une image fugace:

Sa rencontre de nuit me chamboule et m’agace.

La peur dépose un voile noir sur nos fronts moites.

Mais l’éveil éconduira tôt la scélérate!…

Les sentiments qui nous rejettent trop souvent,

Sont fautes de nous qu’il nous faut souffrir vraiment;


L'émergence du début vaut-elle demain?

Quand la fin qui s'ensuit n'a plus rien de l'humain…

Si tout reste froid: que voulez- vous que l’on cueille!

L’esprit du linceul s'égare s'il perd son deuil.

Comment vivre effectif sans songe collectif;

Sans temps paradoxal c’est mensonge fictif…

On accepte pour échec l’aléa de vie:

Se disant à quoi bon puisque tout se périt…

Alors que ça reste l’affaire à découvrir:

En nous : verrions-nous le lot sans rien concourir?

S’il en est qui font acte d’amour à nos yeux,

D’autres sont vulnérables autant qu'à nos dieux.

Notre ciel étoilé est voûté pour la vie :

Quel que soit le chemin, avançons dans la nuit…

Notre bonheur est mythe en nos raisons mystiques?

Sa doctrine est idée oraison qu’elle explique…

L’acte souscrit suspicieux persiste en signe

Dévoyé qui voile ou viole entre mes lignes.

Tandis qu'enrubanné gît mon roman gris-noir,

Son marque-page floue l'air qui ment au grimoire…

N'effaçant pour autant ce repère alangui :

Mes mots ennemis s'embrasseront sous le gui!

Ils feront ruban signet d’amour entre sages,

Au livre des dieux pages et entre deux âges…



Que l'humain initié mentira encore…



Pour conjurer l'image d'un Coquin de sort!

 

RHD

 



05/06/2018
34 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres